fablehaven5

 

L'histoire (Résumé):

Les artefacts permettant l'ouverture de Zzyxx, la prison des démons, sont bientôt presque tous retrouvés, certains dans le camp des Chevaliers de l'Aube, d'autres déjà entre les mains du terrible Sphinx. La course est rude pour retrouver le dernier artefact et empêcher la Société de l'Etoile du Soir de libérer les démons millénaires qui mèneraient le monde à sa perte. Kendra, Seth et leurs compagnons vont donc devoir déjouer les pièges, les trahisons, et les créatures maléfiques pour éviter une catastrophe sans précédent qui n'a jamais été aussi proche d'avoir lieu...

 

Mes impressions de lecture: (Garanties zéro spoiler)

Inutile de préciser que j'étais plus qu'impatient de découvrir ce cinquième et dernier volet des aventures de Fablehaven, ayant été complètement emporté par le tome 4, le plus abouti jusqu'alors. J'ai quand même attendu la sortie paperback en anglais de ce tome (début mars) pour me le procurer, et m'y plonger à corps perdu.

Dès les premières pages, je n'ai pas été déçu. L'action repart de plus belle, là où nous l'avions laissée, pour partir vers de nouvelles quêtes palpitantes avec son lot d'énigmes et de pièges. L'auteur pose d'emblée l'ambiance qui entoure ce dernier volet: la quête sera difficle, et nos héros effectueront une véritable course contre la montre pour retrouver les artefacts avant la Société. Tous se battront avec force et courage, quitte à ce que certains y laissent leur vie.

Pour ma part, je distinguerai deux parties dans ce tome. La première m'a particulièrement séduit. J'ai apprécié les nombreux retournements de situation, tous très inattendus. Et puis nos héros font enfin face au Sphinx, qui se dévoile, révélant ses motivations et son histoire. Le Sphinx est en fait un personnage beaucoup plus complexe qu'il n'y parait, ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant et bien ficelé. Tout n'est pas forcément noir dans ce personnage, et ses motivations presque louables. Il n'en reste pas moins que ses méthodes sont abjectes et détestables! Ajoutons à cela une aventure qui va tambours battants, où certains périssent, et d'autres s'en sortent in extremis, avec moults trahisons et rebondissements... difficile de lâcher le livre dans ces conditions!!

Et puis débute la deuxième partie du livre, suite à un enième rebondissement des plus spectaculaires. Malheureusement, je pense que ça a été le rebondissement de trop, celui un peu facile qui a été trop loin et m'a perdu en cours de route, celui-ci permettant de séparer à nouveau Seth et Kendra pour leur faire mener une nouvelle quête chacun de son côté. Et je dois avouer que ces deux quêtes m'ont plutôt ennuyé, n'en voyant pas vraiment la nécessité dans le schéma que l'auteur avait posé à son récit. De surcroit, j'ai trouvé leur déroulement, bien que divertissant, au final assez convenu, sans surprise.

Alors que Seth confirme son caractère courageux et aventurier de son côté (l'ensemble de sa quête, bien qu'accompagné d'amis, repose entièrement sur ses épaules), j'ai à l'inverse trouvé que le personnage de Kendra était particulièrement mal exploité. Avouons-le franchement, dans cette deuxième partie, elle ne sert à rien - ce sont tous ses amis qui font le boulot, et elle se contente de rester dans leurs pattes, les obligeant en plus à toujours la protéger.

Enfin, je ne dévoilerai rien de la toute fin, évidemment, même si bien sûr on s'attend à un grand combat final à-la-vie-à-la-mort qui décidera du sort de l'humanité. A l'image des quêtes précédentes, je n'ai pas réussi à me laisser embarquer dans ce dénouement, ne ressemblant pas du tout à ce que j'attendais. J'ai eu l'impression que l'auteur s'essoufflait sur la fin, décrivant des combats sans grande saveur, un dénouement sans surprise, et négligeant une fois de plus le potentiel de ses personnages pourtant si bien explotés dans les précédents opus.

 

En conclusion, que retenir de ce tome, et de cette série d'une manière générale? Clairement Brandon Mull a eu du mal a terminé sa série aussi bien qu'il l'a construite, notamment avec un quatrième tome qui se termine en apothéose et qui reste pour moi le meilleur de la série. Ce cinquième et dernier tome reste néanmoins très divertissant, entraînant, facile à lire et toujours dans l'esprit de la série, la première moitié étant, encore une fois, extrêmement prenante et à la hauteur du tome précédent. Seulement je pense que j'en attendais trop sur la fin, et que j'aurais souhaité continuer d'être surpris. Cela n'enlève toutefois rien au fait que la série Fablehaven reste un de mes coups de coeur de fantasy jeunesse!

Pour information, la sortie de ce tome 5 de Fablehaven en France est prévue en Octobre 2011, toujours aux éditions Nathan Jeunesse. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'éditeur dédié à la série.

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_note_book_note

 

Articles liés: