fablehaven3

Résumé (Quatrième de couverture):

Very strange things are afoot at Fablehaven. Someone or something has released a plague that transforms beings of light into creatures of darkness. Seth discovers the problem early, but as the infectious disease spreads, it becomes clear that the preserve cannot hold out for long. In dire need of help, the Sorensons question where to turn. The Sphinx has always given sound advice -- but is he a traitor? Inside the Quiet Box, Vanessa might have information that could lead to a cure -- but can she be trusted?

Meanwhile, Kendra and members of the Knights of the Dawn must journey to a distant preserve and retrieve another hidden artifact. Will the Society of the Evening Star recover it first? Will the plague eclipse all light at Fablehaven?

 

 

Mes impressions de lecture:

Et me revoilà plongé dans les aventures de Kendra et Seth Sorenson. Après un tome 1 étonnant et captivant, et tome 2 qui confirme mes attentes, je peux d’ores et déjà affirmer que le tome 3 se positionne définitivement dans la lignée des précédents. Plus sombre, plus dense, l’Etoile du Soir devient une menace grandissante, assurant à ce tome et aux suivants de nombreux rebondissements.

Dans ce troisième volet, une étrange épidémie semble se répandre au sein de la réserve de Fablehaven. Peu à peu, les êtres de lumière deviennent des créatures de l’ombre, eux-mêmes contaminant les autres. Fées, satyres, nipsies, brownies, centaures, personne n’y échappe, menaçant ainsi le basculement de toute la réserve dans l’Ombre.

En parallèle, la jeune Kendra, grâce à ses dons acquis par les fées, se voit élue membre des Chevaliers de l’Aube, et envoyée en mission dans une autre réserve pour récupérer un deuxième artefact. Mais le mystérieux commanditaire de cette mission, à la tête des Chevaliers, ne serait-il pas le Sphinx, accusé de trahison il y a peu ? Peut-on lui faire confiance ? Les accusations promulguées par Vanessa sont-elles fondées ? Et si oui, que craindre, et comment vaincre le Sphinx ?

Ce tome est donc très riche en aventures et péripéties. Une fois de plus, le lecteur n’a pas le temps de souffler, d’autant plus que sur la moitié du livre, on suit en parallèle la mission de Kendra et des Chevaliers de l’Aube, et le drame qui se joue à Fablehaven. Nouveaux personnages, nouveaux lieux, nouvelles intrigues, le monde de Brandon Mull s’étoffe, comme un patchwork que chaque tome viendrait compléter petit à petit.

J’ai particulièrement apprécié ce tome car je l’ai trouvé plus abouti et plus mature peut-être que les autres. L’auteur affiche clairement que l’aventure a commencé, que la menace est présente, et que nombreux devront perdre la vie en menant bataille. Bien que toujours aussi léger, avec juste ce qu’il faut d’humour pour sourire (et diriger également ce roman aux enfants), certains passages sont assez sombres, inquiétants, ce qui pour moi a été une preuve d’évolution positive de la série.

Mon seul bémol se porterait sur l’utilisation par l’auteur du concept de voyage dans le temps. J’ai toujours beaucoup de mal avec ce type d’exercice périlleux, surtout lorsque survient dans l’histoire la question des répercussions dans le passé des actions faites dans le futur par une personne du passé (heu, c’est clair ?). C’est en gros ce qu’il se passe à un certain moment de cet opus, et le questionnement survient entre les personnages. Je pense que cela a posé aussi un problème à l’auteur qui, ne voulant pas réinventer les théories de science fiction, expose assez simplement des principes un peu fumeux mais dont le lecteur se contentera.

(NB : Pour éviter de spoiler dans l’extrait ci-dessous, j’ai remplacé les noms cités par XXX)

 

quotes

"There are many uncertainties with time travel. […] Most practicalities remain untested. Keep in mind, in your past, I returned after I traveled through time. Some would argue that nothing I do now can possibly contradict that reality. If I die during my visit here, somewhere else, along some alternate time, there might be a XXX I won’t see again. But your history is secure. Regardless of what happens to me, you will very likely persist here as if nothing in your past has changed.”

“Sounds like a flimsy theory,” XXX refuted. “If you’re wrong, and you fail to return, you could completely alter history.” »


Mais hormis cette légère déception, le reste du roman est une fois de plus à la hauteur. Ce troisième tome m’a tenu en haleine du début à la fin, et les fans de la série ne seront pas déçus, bien au contraire ! On découvre encore plus d’histoire des personnages de Fablehaven, bien que toujours peu de chose sur les grands-parents Sorenson ! J’ai lu ce tome en VO – à vos agendas ! – la version française sortira le 14 Octobre prochain sous le nom « Le Fléau de l’Ombre ». Qui y résistera ? Pour ma part, le tome 4 est déjà dans ma PAL ;)

 

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_note_book_note_demi

 

Articles liés: