castleintheair

 

 

L’histoire (Quatrième de couverture VO):

By day Abdullah is a humble carpet merchant, but in his dreams he is a prince. Then Abdullah's dreams suddenly start to come true when he meets the lovely Flower-in-the-Night. When a hideous djinn carries Flower off into the sky, Abdullah is determined to rescue his love - if he can find her, and if he can avoid all the ferocious villains who seem to be after him. But how can he possibly succeed, with only a bad-tempered genie and an unreliable magic carpet to help him?


Mes impressions de lecture :

Second volet de la série "Châteaux" de Diana Wynne Jones, toujours en lecture commune avec des membres de Livraddict, et… waow ! j’ai adoré.

Cela faisait quelque temps que je n’avais pas entamé un roman où, dès la fin du premier chapitre, je savais que je n’allais pas être déçu. Ici, l’atmosphère plantée par l’auteur, les personnages originaux, et la mise en place rapide de l’intrigue m’ont directement séduit.

De prime abord, l’ambiance de ce deuxième volet change radicalement du précédent opus ("Le château de Hurle"), à tel point qu’il est difficile d’imaginer que les deux histoires aient un quelconque lien entre elles. Ici, l’histoire se passe dans un monde arabisé, avec souks, désert, et vendeurs de tapis. Il faut alors attendre plus de la moitié du roman pour enfin comprendre le lien fort qui unit les deux livres, à savoir l’apparition des personnages principaux du premier tome. J’ai été littéralement bluffé par ce revirement que je n’attendais pas du tout, étant persuadé que le lien serait beaucoup plus mince entre les deux. Et Diana Wynne Jones l’apporte avec beaucoup de subtilité et d’humour.

J’ai également trouvé l’histoire beaucoup plus cohérente dans son déroulé que dans "le Château de Hurle", qui m’avait laissé en bouche une certaine déception dans ce sens. Ici, l’aventure de nos héros, en quête d’une belle princesse enlevée par un méchant djinn, nous emmène de surprises en surprises, et les événements que l’on pourrait croire inappropriés ou incohérents prennent tout leur sens dans le dénouement de l’histoire.

Enfin, ce titre confirme la faculté qu’avait l’auteur à insuffler à ses personnages un je-ne-sais-quoi de magique et d’attendrissant. J’ai tout bonnement adoré tous les protagonistes du roman, que ce soit bien sûr Abdullah, amoureux transi, téméraire et plein d’espoir (j’ai d’ailleurs beaucoup aimé son questionnement sur sa position dans le « groupe », qui illustre le souci de réalisme de l’auteur), Flower-in-the-Night, jeune princesse candide et pourtant intelligente et volontaire, ou encore le génie bleu, grognon et susceptible dont on sent qu’il cache une âme douce et sincère.

Cette histoire se prêterait très bien à des rôles lisses et manichéens, sans surprise, mais l’auteur nous sert ici un savoureux roman jeunesse, plein de magie et de rêve, où on découvre avec délice que les apparences sont souvent trompeuses.

Retrouvez les avis de mes partenaires pour cette lecture commune: Heclea, Nathalie, Miss Spooky Muffin, Sita, Aily

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_note_book_note_

 

Article lié: