shadow_spell

 

L'histoire (Quatrième de couverture):

Mysterious, cunning and powerful, Simeon Dark is the only sorcerer who can stop the evil Mr Strood and save the dying land of the Drift. But where is he? 

Nin is determined to find him. But with a shifting mansion, devilish bogeymen and the roaming spirits of sorcerers good and evil in her path, her quest will test her more than she could ever have imagined. Meanwhile, Strood is preparing his distillation machine, his pet tigers and some barrels of blood, and is coming after her...

 

Mes impressions de lecture:

Suite à ma découverte de "Seven Sorcerers" il y a quelque mois (mon billet ici), voici la suite des aventures de Nin, que j'ai pu découvrir dans le cadre d'une lecture commune Livraddict.

Nous retrouvons Nin dans le Drift, accompagnée de son petit frère retrouvé et de ses compagnons de voyage (Skerridge - le croque-mitaine, Jik - l'homme-boue, et Jonas). Sur le point de retourner dans son monde et retrouver ses parents, une nouvelle menace, émanant du retour de l'horrible Strood, l'appelle à rester auprès des Fabuleux. Débute alors une nouvelle aventure où retrouver les Sept Sorciers devient la seule chance de sauver le Drift.

La destinée de Nin se forge dans ce deuxième volet, où il n'est plus question de ne sauver que sa peau ou celle de son frère, mais bel et bien les restes du monde magique qui compose le Drift. Avouons-le, dès le début j'ai eu du mal à accrocher à l'ampleur de l'enjeu qui se joue ici, et du rôle prépondérant que doit prendre la gamine dans cette situation catastrophe. Heureusement, l'auteur parvient à justifier la place de Nin dans cette aventure, étant elle-même à l'origine du déséquilibre de ce monde. Par ailleurs, sa chance légendaire, qui en a énervé plus d'un dans le précédent opus, devient ici un leit-motiv aussi bien pour les Gentils ("Comptons sur la chance de Nin!") que pour les Méchants ("Supprimons Nin et arrêtons sa maudite chance!"). Bref, un joli moyen de boucler la boucle par rapport au tome précédent, bien qu'un peu simpliste.

Donc au final cette gamine, héroïne magré elle, a tendance à taper sur les nerfs. A un certain point de ma lecture, je m'en suis totalement désintéressé, préférant me focaliser sur l'histoire en elle-même et les personnages secondaires, que j'ai trouvé très bien travaillés. Skerridge reste un de mes personnages préférés, avec ses pouvoirs de transformation et d'hyper-vitesse, et son humour détaché. Le nouveau personnage de Jibbit, ancienne gargouille désormais vivante, terrifié par l'idée de se retrouver au sol, est également très décalé et apporte un peu de légèreté dans une histoire qui tend à en manquer.

quotes

A squirrel bounced down the trunk of an elm and across the grass. It didn't get far because Skerridge had come over all peckish and felt he needed some fuel before he got going again. As he munched, taking care not to eat the tail (which had a fur-to-meat ratio that made it not worth the effort, Skerridge watched the Storm race into the distance, heading for Hilfian. quotes2  

Dommage cependant que les personnages soient séparés aussi longtemps dans ce tome, parce qu'au final, j'ai perdu la trace de certains d'entre eux. Tandis qu'on se focalise sur Nin, on se demande où est Skerridge, ou ce que devient Jonas, ce qui pourrait paraître clair, mais qui n'est pas forcément évident au final, et assez frustrant.

Un bon point pour Caro King, c'est sa capacité à poser une atmosphère originale dans une trame de fond qui l'est tout autant. Le Drift reste fascinant avec son lot de créatures "Fabuleuses" (j'ai toutefois regretté le manque de renouveau par rapport au précédent opus), et j'ai trouvé sa dévastation imminente très réaliste et prenante. Les détails ne sont pas trop indigestes, et le lien avec les Sept Sorciers bien trouvé. L'auteur en profite également pour étayer légèrement la genèse de son univers, toujours aussi intéressante. J'aurais d'ailleurs aimé que celle-ci prenne un peu plus de place dans l'histoire... 

Alors, avis mitigé? Oui, plutôt, notamment parce que j'ai regretté la lenteur de certains passages (bien que l'action semble se succéder assez rapidement). A un certain point, je me suis demandé l'utilité de certaines scènes qui pour moi n'apportaient pas grand chose à l'histoire. Cependant, certains rebondissements et révélations inattendus ont su me tenir en éveil jusqu'à la fin, et effacer un ennui qui semblait poindre à certains moments. La fin du livre, notamment, bien qu'un peu abrupte lorsqu'on considère la mise en place des éléments, recèle de nombreuses surprises que je n'avais pas du tout escomptées (à vrai dire, je ne les ai pas trop cherchées non plus). Cela m'a finalement reconcilié avec l'ensemble du diptyque qui constitue au final un tout bien ficelé qui se lit relativement facilement.

 

Découvrez les avis de mes compagnes de lecture commune en VO: Miss Spooky Muffin, Nathalie, Sita

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_notebook_note