empire_des_loups

L'histoire:

Anna Heymes est une femme parisienne sans problème apparent, mariée à un haut fonctionnaire, sans enfant ; elle travaille dans une petite boutique du 8ème arrondissement où elle vend des chocolats. Mais depuis peu elle souffre de troubles inquiétants de la mémoire des visages, en particulier le visage de son mari. Peu à peu, elle s’aperçoit que ces troubles affectent également d’autres aspects de son histoire.

Paul Nerteaux est capitaine de la Division de Police Judiciaire du 10ème arrondissement. Chargé d’enquêter sur les meurtres atroces de trois jeunes ouvrières turques, il piétine dans son investigation. Il contacte alors un ancien flic, Jean-Louis Schiffer, susceptible de l’aider à lever le voile sur cette histoire de femmes mutilées.

Destins croisés pour ces personnages qui, jonglant entre enquête policière et quête de soi, vont déterrer les fantômes du passé et mettre à nu les ficelles de la plus grande organisation secrète turque.


Mes impressions de lecture:

Très peu habitué à lire des thrillers, j’ai profité du partenariat proposé par Livraddict pour enfin découvrir l’univers haletant de Jean-Christophe Grangé. Emporté par la narration rythmée et l’atmosphère angoissante du récit, je suis resté accroché au livre, tantôt enflammé, tantôt choqué,  jusqu’au dénouement final de l’histoire, plutôt inattendu.

Autant dire que l’enchaînement des situations et des découvertes de l’un ou l’autre des personnages va bon train dans ce thriller énergique. Celui-ci puise son intrigue dans les secrets géopolitiques de la Turquie dont les réseaux mafieux transpirent jusque dans les rues de Paris. Au départ un peu réticent à rentrer dans ce monde, Grangé me l’a présenté sous une lumière tout à fait abordable et captivante.

Sur l’histoire donc, tout va bien.

Et pourtant, certains événements, dialogues ou situations m’ont fait tiquer de par leur pauvreté, voire leur incohérence. Ceux-ci m’ont tellement surpris (avec une histoire aussi ficelée, on s’attend à ce que les fils de la narration le soient tout autant), que j’ai bloqué dessus à plusieurs reprises, relisant les passages pour vérifier que j’avais bien compris, ce qui m’a fait perdre par moments le rythme de la lecture. Sont-ce de vraies erreurs, ou alors n’ai-je pas compris le contexte des phrases ? Je ne sais pas, mais cela m’a particulièrement perturbé.

En guise d’exemple, un interrogatoire nous apprend qu’une certaine Ruya Berkes livrait des fourrures à Paris, et que la dernière fois qu’elle a été vue était le 6 janvier 2001. Elle a été retrouvée morte le 10 janvier de la même année (p.267). Mais à la question « Quand est-elle arrivée à Paris ? » - Réponse : « Mai 2001 », ce qui a priori ne choque que moi, pas le policier…

Autre exemple. Dans les derniers moments intenses de l’enquête, à six heures du matin, Paul utilise une cabine téléphonique : « son portable était à plat » (p.429). Puis il fait le point dans un café avec ses lieutenants, puis s’entretient avec une autre personne pour un interrogatoire primordial dans l’enquête. Il est alors 9h30. Et puis, comme par magie, « Paul pénétrait dans la Golf quand son téléphone sonna : - Capitaine, j’ai peut-être quelque chose. » (p. 452). Pratique, le portable qui ressuscite pour être informé d’un élément clé de l’enquête…

Ces petites incompréhensions peuvent paraître minimes, mais je les ai personnellement trouvées très gênantes, voire choquantes de la part d’un auteur reconnu pour son talent. S’ajoutant à ça des raccourcis parfois un peu trop faciles pour faire avancer l’affaire, et une fin qui traîne un peu en longueur, L’Empire des loups m’a laissé un goût doux-amer : « C’est bien… mais il faut revoir la copie ».

En conclusion, ce livre reste un très bon thriller si on n’est pas trop regardant, avec lequel on passe un bon moment, mais au final, je ne pense pas que je récidiverai dans le Grangé. Malgré un très beau (et intéressant !) travail de recherche de l’auteur sur le fond du livre, je garde l’impression que la forme a été finalement un peu bâclée.

 

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_notebook_note

 

J'ai pu lire ce roman dans le cadre des partenariats éditeurs proposés par le site LivrAddict. Merci encore à eux et aux éditions Le Livre de Poche de m'avoir fait découvrir gracieusement cet ouvrage.