Will-Will-Green

L'histoire (Quatrième de couverture):

Will Grayson se méfie des sentiments. Les histoires de coeur portent la poisse, tout le temps. Alors quand son meilleur ami, l'exubérant, très corpulent et très, très homo Tiny Cooper, fait tout pour le fourrer dans les bras de Jane, il se dit que cette fille est jolie, marrante et sympa mais... pas du tout son type.

De l'autre côté de Chicago, un certain Will Grayson (rien à voir avec le premier !), se sent plus mort que vivant : il vient d'apprendre que celui qui le faisait fantasmer sur sa messagerie n'a jamais existé..

 

Mes impressions de lecture:

"Will & Will" fait partie de ces livres jeunesse qui traitent des thèmes de société avec beaucoup d'humour et de finesse. Abordant comme thème central l'homosexualité de deux lycéens américains, l'un (très) extraveri, l'autre introverti, le roman étudie d'une manière plus large les maux des ados, leur solitude, les amis virtuels, la réputation, l'image que l'on renvoie, l'abandon de l'enfance, ...

Tous les ingérdients sont réunis pour passer un excellent moment de lecture. Les personnages sont des caricatures plaisantes sans pour autant dépasser les bornes de l'acceptable, les situations sont cocasses, souvent drôles et touchantes. La rencontre des deux Will Grayson, fortuite et incongrue, sert de prétexte à se faire rencontrer Tiny Cooper, homosexuel aussi excentrique que gigantesque, et Will Grayson (2), homo dépressif et solitaire d'une petite ville de l'arrière pays.

Car au final, ce Tiny Cooper, tellement égocentrique qu'il en devient agaçant, vole la vedette aux deux Will et surprend le lecteur en devenant attachant, sincère, vrai. Avec son obsession de monter une comédie musicale retraçant sa vie, il emporte avec lui tous les autres personnages dans un tourbillon "fabuleux".

Ce roman m'a touché et emporté. Restant en équilibre entre réalité et fiction, on se laisse facilement prendre au jeu et emporter par les préoccupations de ces adolescents d'une nouvelle génération. On pourra simplement regretter un monde parfois un peu trop rose, où la discrimination n'existe aps vraiment, et où tout se termine dans un happy end de comédie musicale. Mais après tout, c'est ce qui fait du roman un livre qui redonne le sourire, et ça fait du bien.

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_note_book_note_demi