saga_mendelson2

L'histoire (Quatrième de couverture):

"1930 -1965. Accompagné de ses Fils. David Mendelson est parti à New York pour travailler comme journaliste. Une nouvelle vie commence, une ascension possible. La mort soudaine de Carmen, dans les collines de Hollywood, y met un terme brutal. Une fois de plus pourtant, le jeune homme trouve la force de relever la tête. Et le jour où on lui confie l'affaire de l'enlèvement du bébé Lindbergh, il comprend qu'il tient là non seulement le reportage de sa vie, mais aussi l'occasion d'en finir une fois pour toutes avec ses vieux démons..."

 

Mes impressions de lecture:

Pour faire suite à mon agréable découverte du tome 1: Les exilés, il était tout naturel que je me plonge dans ce tome 2, où l'on suit la descendance de la famille Mendelson, là où nous l'avions laissée. Les destins de cette famille juive poursuit sa route, entre tragédies, romance et événements historiques, aux Etats-Unis, mais également dans l'Europe en pleine seconde guerre mondiale.

Peu de choses à détailler sur ce tome 2 qui confirme mes impressions de l'opus précédent. Fabrice Colin excelle une nouvelle fois dans cet exercice d'un genre nouveau. Désormais préparé à ce que j'allais découvrir, je me suis laissé emporter dès les premières pages.

L'histoire se fond une fois de plus dans des grands sujets d'actualité de l'époque, avec un réalisme saisissant. L'auteur sensibilise le lecteur à des événements parfois méconnus mais qui ont marqué l'Histoire. Il est notamment ici question de l'affaire Lindbergh, de la catastrophe du dirigeable Hindenburg, des importants essais nucléaires en Arizona et de leurs conséquences sur les militaires impliqués, ou encore des séquelles laissées par le krach boursier de 1929. Magnifiquement détaillées, commentées et illustrées, mêlant réalité et fiction, ces tranches d'histoire apportent un souffle d'authenticité au récit qui m'a tout simplement emporté.

Par le jeu des couples et de la descendance, les personnages se multiplient, et Colin réussit à leur conserver une place de choix malgré la part réservé aux-dits événements historiques. J'ai apprécié la singularité des personnages, dont les traits de caractère se dessinent parfaitement, et ce malgré la difficulté de mêler le "documentaire" au roman. Ralph et Walter, les fils jumeaux de David Mendelson, ont été les personnages que j'ai suivis avec le plus d'attention, en particulier parce qu'ils sont si différents et torturés.

Si je devais avoir un regret sur cette lecture, c'est l'enchaînement des tragédies qui accablent cette pauvre famille au destin funeste. J'ai parfois trouvé les situations démesurées, trop horrible pour être vrai... et pourtant on y croit, on se laisse prendre. Certainement parce que les destins les plus malheureux sont les plus réels... J'ose toutefois espérer que le tome 3 apportera un peu plus de lumière à la sombre destinée de cette dynastie.

Je remercie une fois de plus Anneso pour m'avoir gentiment prêté ce livre!

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_note_book_note_demi