&quo

liberteours

L'histoire:

Hannes Graff est un étudiant autrichien contemplatif dont la vie va basculer suite à sa rencontre avec Siegfried Javotnik. Le jeune Siggy, mystérieux, au passé trouble et à l'air poétique, va convaincre Graff de quitter le monde superficiel des études et le suivre dans une quête vers l'affranchissement. C'est à l'arrière de sa moto Grand Prix racer '39 que Siggy l'emmène pour un road trip sur fond de campagne viennoise.
Mais une part de leurs pensées reste derrière eux, dédiée aux animaux du zoo de Hietzinger restés prisonniers de leur condition. Dès lors, les deux amis continuent leur périple, parsemé de rencontres, avec pour seul but ultime, la liberté pour les ours du zoo!


Mes impressions de lecture:

Le livre se découpe en trois parties: le périple de Graff et Siggy, l'histoire de Siggy sous forme de journal romancé, et le retour au zoo de Hietzinger. Ces trois parties s'imbriquent relativement logiquement, mais peuvent s'apprécier comme trois histoires distinctes tellement chaque partie est aboutie. Le rythme est soutenu, les personnages attachants, et ce malgré certaines longueurs, notamment dans la deuxième partie (bien qu'elle présente un aspect peu connu et intéressant de la Seconde Guerre mondiale: l'occupation "multiple" de l'Autriche soumise).

Il s'agit du 6ème roman de John Irving que je lis, et pourtant je n'ai pas réussi à retrouver la magie de l'auteur que j'avais pu apprécier dans "L'œuvre de Dieu, la part du Diable", "Le monde selon Garp" ou encore "Une prière pour Owen". A noter toutefois qu'il s'agit de son premier roman (1968), et son style a bien évidemment évolué depuis. Mais sa "patte" est bien là, défilant le passé des personnages avec une imagination débordante. Il sait transformer chaque détail futile de l'histoire en un véritable feu d'artifice d'événements inattendus et drôles. Et apporter un dénouement brusque là où on l'attend le moins.

"Liberté pour les ours" mérite la curiosité des passionnés d'Irving tels que moi, ou des lecteurs convaincus. Le personnage de Siggy, particulèrement fascinant de par son histoire décousue et sa personnalité détachée, est l'archétype des personnages principaux des livres suivants de l'auteur.

 

Ma note:

book_note_book_note_book_note_book_note_t;>book_note